Messages de la dimension de Lumière  

Message de l'Être reçu par Agnès Bos-Masseron le 26-8-22

Cette civilisation qui se croit avancée est retournée bien en deçà de la préhistoire.

Ne laissez jamais s'installer la croyance que ce qui semble être des ans qui passent peut restreindre le fonctionnement corporel. Lorsque vous marchez en pleine conscience dans le temple nature, le corps ne peut qu'être régénéré. Lorsque vous vivez en pleine conscience dans le temple qu'est la vie, le corps ne peut qu'être éternellement régénéré. Le ramener à la vitalité infinie de l'éternelle jeunesse.

Vous avez les outils, l'outil du dynamisme qui se cultive, l'outil de vision. Lorsque vous regardez vos corps dans les miroirs, regardez l'empreinte de l'éternelle jeunesse. Regardez cette empreinte avec passion, non la passion de quelqu'un qui voudrait s'accrocher à vouloir voir son corps rajeunir, mais la passion de ceux qui savent que la seule réalité du corps lumière est l'éternelle jeunesse. Le reste n'est que masques, et comme tous masques, il convient de les déposer.

Vous le savez, les apparences ne sont que les résultantes des croyances et de l'attention. Pour que les apparences changent, changez les croyances et votre mode d'attention. N'attendez jamais que les apparences changent pour changer vos croyances, car cela n'est pas la loi. La loi est que les apparences ne sont que la résultante des croyances et de la façon dont l'attention est offerte, et de l'objet de l'attention.

Gardez votre attention sur le corps de lumière. Cela paraît peut-être abstrait mais l'attention donne vie. Dynamisez les corps. Ne cultivez jamais les croyances que les ans qui semblent passer peuvent amener de façon irrévocable une diminution des fonctions corporelles. Cela n'est pas le cas.

Souvenez-vous, souvenez-vous des civilisations d'harmonie. La nature est le lieu de demeure, et les êtres par pure joie cultivent le dynamisme du corps. L'on peut sauter jusqu'aux étoiles. Cela n'est pas une image, cela fait partie des possibilités corporelles. L'on peut aller explorer le fond des océans. Cela n'est pas une image, cela fait partie des capacités corporelles. Le corps est lumière, le corps est le temple. La vie est le temple et l'être est le temple vivant…

…Si vous choisissez de déposer les croyances dans l'inévitable de la venue de restrictions corporelles, et que vous choisissez d'aimer le corps comme on aime le divin, de le dynamiser par passion, service et joie, de le ramener avec patience infinie, l'écoutant à l'infini, l'entraînant avec la pleine vigueur de ceux et celles qui se savent la flamme vivante, alors le corps rajeunit et tout se régénère.

Souvenez-vous, les apparences ne sont que la résultante des croyances. Ne laissez jamais des croyances se forger par les apparences. Apprenez à comprendre en conscience quelles sont les croyances puisque les apparences en sont les résultantes. Et si les apparences ne correspondent pas à vos intentions profondes, alors changez les croyances. Déposez-les avec vigueur. Tranchez les cordons qui vous relient aux croyances, et particulièrement les croyances de ce collectif de l'humanité qui a oublié ou choisi d'occulter que l'humanité est divine, que le corps est lumière et que la nature tout entière s'est faite temple.

La Terre, vous le savez, s'est faite temple pour que l'être humain vive cette grandiose expérience de la pleine conscience de sa divinité. La Terre n'a jamais choisi de se faire temple du corps de souffrances ou de restrictions. La Terre est temple, et les temples des hommes n'en sont que des répliques lorsqu'ils ont oublié qu'il n'est point besoin de construire des murs car l'infini n'est jamais enserré dans des murs. Elle chante au cœur des pierres, des rocs, des arbres, des herbes, des fleurs, de l'union entre Terre et Soleil. Elle chante l'hymne de louanges à la vie. Et c'est bien cela qu'est un corps, n'est-ce pas ?

L'hymne de louanges à la vie, ramenez-le à cela. Ramenez-le à cela. Rien ni personne ne peut vous en empêcher, si ce n'est le laxisme qui fait qu'on oublie et qu'on laisse des facultés corporelles s'amoindrir. Car la stagnation ne fait pas partie du mode de fonctionnement du corps humain. Le corps humain est fait pour être nourri de vitalité, d'enthousiasme, de passion, de joie, de mouvement, de tendresse. Le corps humain est le temple. Alors ramenez-le à sa pleine vigueur et choisissez de marcher chaque pas dans la joie. Choisissez la marche de la vigueur, à l'écoute du sacré au sein du corps qui rencontre le sacré au sein du temple qu'est la nature.

Vous voyez la beauté de l'exaltation qu'est la marche. Lorsque vous marchez, unissez-vous au sacré au sein du corps qui vient rencontrer le sacré qu'est le temple de la nature. Tout toujours peut se régénérer. Et n'oubliez pas, ne laissez pas des apparences consolider des croyances. Servez-vous des apparences pour ramener en conscience des croyances et les déposer. Et cultivez la vitalité. Cultivez la vigueur et surtout, surtout, cultivez la tendresse et la joie…

… Cela est l'un des faits très erroné de cette civilisation qui se croit avancée et qui est retournée bien en deçà de la préhistoire. De quoi sont fiers des êtres humains qui acceptent de concevoir que le corps qui est lumière doit inévitablement vieillir et arrêter son fonctionnement après si peu d'années. Car même quatre-vingts ans, vous le savez, ce n'est que très très peu d'années par rapport à ce qu'est la longévité normale d'un être humain. Ils disent que quatre-vingt-dix ans est un âge très mûr. Non. Pour l'humanité, nous pourrions dire que cent-cinquante années s'approchent de la maturité parce que cela permet aux ans qui passent de rejoindre l'éternité et au corps de se glorifier jusqu'à retrouver l'inévitable de l'immortalité.

Il faut bien un temps de maturation. Cette maturation ne peut se faire que dans une vitalité toujours accrue. Entraînez vos corps. Nourrissez-les de croyance vraie. La seule croyance est que seule est la lumière, que le corps est lumière et que l'une des grandes lois de fonctionnement du corps est la loi du mouvement, et que la stagnation n'a jamais fait partie des lois de l'incarnation ou de la vie.

Déposez les habitudes de stagnation ou de laxisme. Elles n'ont permis à l'humanité que de retourner en deçà de la préhistoire, peut-être quelques soi-disant progrès qui n'ont amené que déséquilibre des lois naturelles. Car l'on ne peut contrôler la puissance de la vie. L'on peut s'y harmoniser, on peut l'écouter, on peut la servir, mais qui oserait croire la contrôler ?

Retrouvez le sens normal de l'être humain. Le corps alors s'élance et grandit. Très grands sont les corps éveillés, tels les corps de ces membres de la fraternité qui viennent vous rencontrer pour vous ramener, et à travers vous pour ramener à l'humanité le vrai visage de l'humain divin et la réalité du corps lumière.

Ne laissez jamais des apparences justifier les croyances et justifier des modes de comportement qui pourraient accepter quelque impossible. Marchez le pas qui régénère. Le pas qui régénère est celui qui est à l'écoute du temple au sein du corps, venant rencontrer le temple de la nature. Le pas qui régénère est celui qui offre la joie et la vitalité à chaque cellule, à chaque organe, à chaque particule du corps. Lui offrir éternellement la joie et la vitalité par l'intention et l'attention. Cela est le pas qui régénère et qui rajeunit. Ainsi vous pourriez marcher toute la surface de la Terre et vous retrouver embrasé, éveillé, régénéré, ayant ramené votre corps à l'éternelle jeunesse.

Ne laissez jamais les apparences justifier les croyances. Les apparences ne sont que les résultantes des croyances. Offrez les croyances. Eveillez-vous. Ramenez la vision juste, cent-cinquante ans peut être, pour que mature la pleine puissante de la structure du corps.

Ainsi le temps rejoint l'immortalité. La dégradation, le vieillissement n'ont jamais fait partie du plan originel du corps humain. Jamais. Déposez la croyance.

Et régénérez en marchant simplement et en offrant la joie et la vitalité à chaque partie qui semble dégénérée. Offrez la joie, la vitalité, l'amour et la tendresse, et gardez la vision de ces corps élancés, le corps humain divin.

Ne laissez pas le collectif qui s'est rabaissé en deçà même du standard humain de la préhistoire, servir de standard. Ils ont oublié. Le collectif humain est un collectif de grande amnésie. Ils ne savent plus les lois. Ils croient avoir compris le contrôle. Le contrôle n'a jamais fait partie du plan de l'incarnation. Qui pourrait contrôler la pleine puissance, alors qu'il suffit d'être en harmonie avec la pleine puissance ? La servir, la laisser couler en soi, l'amplifier, l'honorer à travers son incarnation, l'écouter, en exulter, être exalté et ainsi régénérer son corps avec toujours plus d'ardeur, de vigueur, de joie.

Le collectif de l'humanité est en grande amnésie. Effacez en conscience de vos structures, de vos neurones, de vos cellules, les croyances de ce collectif en grande amnésie. Ils ont oublié toutes les lois. Ils ne leur reste que celles du contrôle, et voyez où les amène le contrôle, un corps qui dégénère à peine après quelques dizaines d'années. A peine.

Quatre-vingts ans n'est pas la vieillesse, c'est le temps du début de la maturation vers le jaillissement. Quatre-vingts ans est le temps de la pleine énergie. C'est le temps où les cellules ont suffisamment appris la danse de l'harmonie pour danser avec les étoiles. C'est le temps de la joie, de la jeunesse éternelle. C'est le temps de l'ouverture au tout est possible. Déposez les croyances de ce collectif amnésique. Ils ont tout oublié sauf les lois du contrôle. Ils ne savent plus ce qu'est un corps. Ils ne savent plus quelles sont les lois.

Déposez leurs croyances. Vous le pouvez si vous comprenez que le plus grand frein est la stagnation et le laxisme. Vous le pouvez si vous choisissez dans tous les moments de votre vie la marche de la joie, que ce soit à travers la marche du corps, celle du fonctionnement mental, celle des sentiments les plus fins ou celle de l'ego qui exulte lorsque la vie est offerte à l'infini.

Ne laissez plus les croyances des civilisations amnésiques tout occulter. Souvenez-vous, des apparences ne peuvent jamais justifier les croyances. Elles ne sont qu'un signe que les croyances sont à transformer, être offertes, être remplacées par la vision claire de ce qu'est l'humain divin.

 

Message de l'Être reçu par Agnès Bos-Masseron le 11-6-22

Pourquoi cette guerre en Ukraine ?

On ne pourrait répondre à pourquoi ce besoin, car il n’est aucun besoin. Il n’est que le libre arbitre qui fait que chaque être choisit de s’identifier à quelque couche. Il n’est que cette nature de l’être qui grandit en conscience de lui ou d’elle par ses expériences de tous les niveaux de la création.

Est-ce que cela justifie le fait d’être en guerre ? Non. Rien ne peut justifier le choix de violence. On peut l’expliquer par le fait de ce laxisme, cette indolence de tant d’êtres qui choisissent consciemment de créer des petites poches de violence par leur attention, par leurs mots. Oh, cela peut être anodin. Une petite impatience, on peut bien se permettre ça. Après tout, on n’est pas en train de tuer quelqu’un. On n’a qu’un peu d’impatience parce que la machine à laver est cassée ou la voiture ne marche plus ou l’autre devant ne va pas assez vite ou trop vite ou quoi ? Et le gouvernement… et le covid… Et l’humanité accepte des accès de légères violences.

Vous savez comme dans l’air, quelquefois il se crée des phénomènes qui peuvent être légers mais qui, attirés les uns par les autres, s’accumulent et font des orages d’une incroyable violence. C'est cela les guerres. C’est cela le laxisme de chaque être qui se laisse entraîner par quelque addiction. C’est plus facile, n’est-ce pas, de s’impatienter que d’apprendre la voie de la maîtrise. Là maintenant à travers ce petit incident, je peux choisir de respirer dans mon impatience ou de la laisser exploser. Ce n'est pas grave, n’est-ce pas ?

Pourtant les êtres humains veulent qu’il n’y ait aucune guerre. Veulent-ils avoir le comportement qui permet cela ? C’est trop facile en fait d’accuser quelque gouvernement ou le gouvernement mondial peut-être ? Ou quiconque ? Des petites explosions s’accumulent et créent des grosses guerres. L’addiction aux peurs, aux événements, s’accumulent et créent des grosses guerres. Le fait d’entretenir l’addiction à la tristesse, au désespoir, au désarroi s’accumule et crée, pas la guerre peut-être, mais pour sûr la confusion qui fait que plus personne ne peut faire le choix de clarté.

C’est cette leçon que l’humanité peut apprendre maintenant. Apprendre le choix de la verticalité. Apprendre le choix de la dévotion pour ne plus être cocréateur de situations de guerres ou de confusions, mais être cocréateur de la société d’harmonie.

Cette guerre vient troubler l’Europe. Il faudrait que l’Europe sache qu’il n’est qu’une seule nation, qu’une seule fraternité. Il n’y a ni loin, ni près. L’effet de chaque guerre sur Terre est aussi pesant pour chaque point de la Terre. L’effet de chaque dispute, l’effet de chaque confusion, l’effet de chaque joie, l’effet de chaque générosité, l’effet de chaque choix de clarté, l’effet de chaque choix de verticalité a le même impact pour tous les points, pour tous les êtres, pour toute la création. Il est temps que l’humanité réalise la puissance de chaque choix.

Il est beau que tu puisses réaliser la puissance du choix d’être verticalité, d’être verticalité à tel point que tu ne peux plus être ombragée par quelque guerre, par quelque disharmonie, par quelque événement ou quelque circonstance, car tu fais le choix d’être dévotion et d’être le don de la dévotion à toutes parcelles de création, l’attention rivée sur le-la Suprême Seigneur, le-la Vénérable.

Retrouver l’art de l’incarnation, l’art de la verticalité de l’énergie avec toujours plus de passion, toujours plus de finesse et de clarté. Cela seul doit être l’objet de ton attention.

Vous le savez, il n’est pas une création mais des milliers ou des milliards. Même dans les pays en guerre, il est des êtres qui ne vivent pas la guerre car leur attention est offerte sur un autre plan. Même dans des pays en paix, il est des êtres qui vivent en guerre car leur attention est offerte sur le plan correspondant. Choisir d’être pilier de lumière, de verticalité, de présence, tout offert à ramener l’évidence que seul est Cela.

Message de l'Être reçu par Agnès Bos-Masseron

Si tout est Un, pourquoi parler d'êtres extérieurs, archanges, anges etc. ? 

Cette difficulté peut être offerte à la joie du Un de s'exprimer par des milliards de facettes pour se glorifier. S'exprimant par ces milliards de facettes, est le jaillissement de la création. Et la création exprime le Un dans des milliards d'unicité, des milliards de formes, des plans, des modes. Tous restent le Un. Rien n'est extérieur. Au cœur de chaque cellule réside toute la création, tous les plans, tous les êtres.

Chaque être est un prisme et ce prisme a toutes les facettes. Chaque être trouve une expression de lui ou elle-même dans le règne angélique, cosmique, animal, divin, minéral, végétal. C'est cela qui rend très concrète cette intimité entre tous les plans et tous les règnes.

Il ne s'agit pas d'expression extérieure à soi mais d'expression à travers tous les modes, toutes les formes et tous les plans de la gloire de l'Être qui jaillit dans chaque unicité. Et chaque unicité, tel un prisme, a une facette tridimensionnelle, une facette multidimensionnelle bien sûr, une facette divine, une facette ascensionnée, une facette d'un être animal, une facette d'un être végétal,  une facette d'un être minéral, une facette d'un être angélique, une facette d'un être archangélique.

Certaines de ces facettes sont des collectifs, d'autres une expression isolée. Tu vois la beauté et tu vois pourquoi il existe une telle intimité entre tous les plans, tous les règnes et tous les modes. Et tu vois à quel point il est illusoire de croire que l'être humain est plus évolué que quelque animal, que quelque plante, et peut contrôler. Tu vois la beauté de l'incarnation. La transparence amène à cette intimité vécue de façon concrète.

Les traditions ont voulu exprimer cette intimité en parlant par exemple d'animal totem ou de plantes qui expriment la même essence que le corps physique, ou de minéraux qui expriment la même essence que la planète qui est ce que Je Suis, ou d'être divins ou angéliques, anges gardiens par exemple, une autre facette de soi, archanges.

On parle là d'un collectif dans lequel se fondent plusieurs individualisations, toujours dans la seule intention d'être le reflet du Sans-reflet, d'être adoration. Tu vois la beauté de ce respect absolu de chaque être qui se reconnaît dans tous les règnes et qui honorent tous les règnes comme une facette de soi.

R : Merci beaucoup. C'est merveilleux.

C'est merveilleux, tu l'as dit. Merveilleuse est l'incarnation. Comment l'humanité peut-elle se limiter à se justifier à quel ego récriminant quelque fonction ou se croyant devoir contrôler, supérieur ? Supérieur, inférieur, tout se fond dans l'union.

La beauté est qu'il suffit d'une voix ou de quelque voix - car il n'est pas qu'une seule voix, il est quelques voix - qui murmurent pour que chacun dans sa fréquence, dans son plan de développement entende, puisse percevoir, et choisisse le oui vivant. Les voix sont une. La beauté est d'être le oui vivant.

Merveilleuse est la création car elle est le chant de gloire de l'incréé.

 

Message de l'Être reçu par Agnès Bos-Masseron

Le prisme qu'est chaque être. 

L’on ne peut comprendre cela mentalement. Il ne s’agit pas de l’Être d’un côté et de la création de l’autre, ni de voyages astraux. Il s’agit de ce prisme qu’est chaque être.

Au cœur du prisme est l’essence, et toutes les facettes du prisme sont la multidimensionnalité. Une facette est inscrite dans la tridimensionnalité. En fait plusieurs des facettes sont inscrites dans la tridimensionnalité puisque chaque essence peut vivre plusieurs lignes de temps, plusieurs expressions tridimensionnelles simultanément. D’autres facettes sont offertes à ce qui correspond à la réalité de quatrième dimension ou d’autres de la cinquième. Cela correspond à des niveaux de sentiments toujours plus purs et donc toujours plus infinis, jusqu’à la facette du prisme qui est le corps d’éternelle lumière, le corps d’éternelle jeunesse, le corps d’immortalité, le corps de son.

Tout cela est simultané. Ce n’est pas que l’on va à travers un devenir de l’un vers l’autre puis l’autre, puis l’autre. Tout est simultané. Et parce que l’attention donne vie, l’attention offerte au corps d’immortalité l’actualise et infuse les propriétés de ce corps dans tous les autres corps. Cette attention ne peut être une attention mentale, elle ne peut qu’être induite par l’attention à s’offrir toujours le rayonnement des sentiments les plus fins. Et lorsque nous disons s’offrir, nous disons l'offrir à toutes ses structures.

C'est comme la loi de la résonance, si l’on s’expose à une certaine résonance, on attire tous les plans de vie résonnant la même résonance. C’est ainsi que l’on peut vivre simultanément la troisième dimension et tous les plans des mondes subtils. Ce qui est le trésor du monde subtil, c’est la subtilité du sentiment.

Vous le savez, nous le disons toujours, la seule réalité est d’être adoration. Cela ne peut être une réalité mentale. Et cette réalité peut être induite par la perception directe, par les choix, les modes de vie, l’attention offerte à l’éthique. Des techniques aident, le Fauteuil accompagne, la base reste le choix conscient de chaque être à s’ouvrir au niveau le plus fin de toutes les couches de son individualisation.

133784003_3587578554696392_1231750412248

Vous pouvez reproduire et diffuser ces messages à condition qu'ils soient dans leur version intégrale, en format texte sans modification (pas de vidéo au son enregistré par un robot), que vous indiquiez le nom de l'auteur, Agnès Bos-Masseron, et le site anandamath.org.

carte3.jpg

Messages antérieurs

 

L'Être le 26-8-22

Cette civilisation est retournée bien en deçà de la préhistoire. 

 

L'Être le 11-6-22

Pourquoi la guerre en Ukraine ? 

L'Être le 22-3-22

Ce dont on vous informe est le reflet d’une intention bien précise.

 

L'Être le 11-2-22

Si tout est Un, pourquoi parler d'êtres extérieurs, anges... ? 

L'Être le 11-2-22

Le noyau d'harmonie entraîne l'humanité dans une spirale. 

L'Être le 3-1-22

Le prisme qu'est chaque être. 

L'Être le 3-1-22

La bienveillance ouvre à la multidimensionnalté. 

L'Être le 31-12-21

Les dimensions ne sont générées que par les croyances humaines.

L'Être le 30-12-21

Chaque règne a ses codes. 

L'Être le 29-12-21

Nul n'est spécial. 

L'Être le 28-12-21

Déposer l'addiction au jugement. 

L'Être le 28-12-21

Faire une autre lecture de l'année. 

L'Être le 28-12-21

Sortir de l'illusion. 

L'Être le 22-10-21

Si l'attention est enlevée des apparences, elles s'effondrent. 

L'Être le 14-12-21

Les dés - si jeu il y avait - sont joués.

L'Être le 10-10-21

La joie est le plus puissant des aimants. 

L'Être le 10-10-21

Il n'est aucun péril.

L'Être le 9-10-21

Alors que certains croyaient que viendrait le train des anges…

 

St Germain le 26-9-21

Marcher au diapason de la Fraternité. 

St Germain le 18-8-21

Être bâtisseur de lumière.

L'Être le 18-8-21

La Fraternité des Immortels. 

L'Être le 16-8-21

La réalisation de ses limites est preuve de transparence. 

 

L'Être le 16-8-21

Maintenant s'opère un recodage dans la structure de l'être humain. 

L'Être le 7-8-21

Redonnez à l'humanité sa puissance en rayonnant la vôtre.

St Germain le 7-8-21

L'heure est à la fin du contrôle. 

Sanat Kumara le 3-8-21

Le corps est la précipitation des pensées, des croyances.

Kuthumi le 12-6-21

Donner ou non l'information sur l'effet des vaccins.?

 

L'Être le 11-6-21

L'invitation n'est jamais dans l'abstrait.

L'Être le 24-4-21

Dénoncer les apparences négatives, c'est souiller sa perception.

 

Maharishi le 25-3-21

N'essayez pas de vous adapter à l'inadaptable. 

L'Être le 27-2-21

L'humanité éveillée.

L'Être le 27-2-21

Honorer l'unicité et non la personnalité.

L'Être le 26-2-21

L'hygiène égotique

L'Être le 26-2-21

Les planètes s'inclinent devant la simple grandeur de l'être humain divin.

L'Ami le 30-1-21

Clef pour sortir de la chaîne action-réaction.

El Morya le 30-1-21

La fonction des artistes est d'ouvrir les portes des mondes subtils.

Maharishi le 29-1-21

La vie est félicité.

L'Être le 29-12-20

Vous ne vous désolidarisez pas, vous servez l'humanité.

 

St Germain le 29-12-20

Information, déformation et désinformation.

L'Être le 28-11-20

Ne plus se battre, affirmer. 

L'Être le 13-12-20

Puisse le grand boomerang entrer en action maintenant. 

L'Être le 29-11-20

Comment distinguer le mental de l'intellect ?

L'Être le 29-11-20

Pourquoi l'enseignement est-il souvent répété ? 

L'Être le 29-11-20

Comment bénir l'eau ?

L'Être le 29-11-20

Comment concilier désidentification du corps et ancrage ?

Nikola Tesla le 29-11-20

Comment se protéger des ondes électromagnétiques nocives ?

Frère Lantos le 22-11-20

Réseau internet ou réseau cosmique.

L'Être le 15-11-20

Laisser les voix de ceux qui se croient contrôleurs s'épuiser d'elles-mêmes.

 

Un cercle des enfants de Vénus le 25-10-20

parle aux enfants de la Terre.

 

L'Être le 23-10-20

Dans la dernière bataille, la puissance s'oppose au pouvoir.

L'Être le 10-10-20

Choisissez la vision la plus vaste.

L'Être le 10-10-20

La richesse des autre plans ne s'imprime pas avec des codes tridimensionnels. 

L'Être le 9-10-20

Ne plus se croire petite personne manipulée

L'Être le 9-10-20

L'ultime service n'est pas de résoudre des problèmes.

L'Être le 13-9-20

L'être humain crée l'influence qu'ont les planètes. 

St Germain le 11-9-20

Le Fauteuil est porte et la porte s'ouvre.

 

Christ'Al Chaya le 13-6-20

Chaque être choisissant d'exclure toute critique sert l'éternelle victoire.

St Germain le 13-6-20

L'émerveillement amène le corps à l'état juvénile.

St Germain le 12-6-20

L'ego voudrait mesurer les progrès...

L'Ami le 12-6-20

Chaque être passe d'une ligne de temps à l'autre.

 

L'Ami le 5-5-20

Le collectif de lumière l'a emporté.

L'Ami le 28-4-20

Garder la vision d'un gouvernement d'harmonie.

St Germain le 25-4-20

Le corps normal de l’être humain ne connaît aucune limite.

Sanat Kumara le 24-4-20

Il est un plan de vie où chaque être joue le registre de la perfection.

Marie le 24-4-20

Toi qui es l'Être, que choisis-tu ?

St Germain le 24-4-20

Louer l'abondance et non le manque.

L'Ami le 10-4-20

La pleine humanité de chaque être humain est sa divinité.

Douce Mère le 3-4-20

Traversez les mondes célestes, ils sont l'antichambre.

L'Ami le 31-3-20

La seule prière est de garder la vision d'harmonie.

L'Ami le 27-3-20

La Fraternité du Vivant embrase la terre.

L'Ami le 24-3-20

L'illusion est poussée à son paroxysme.

St Germain le 29-3-20

Soyez l'acteur du triomphe.

St Germain le 22-3-20

Dites à l'humanité à quel point elle est entourée.

L'Ami le 19-3-20

Chaque situation est ferment.

L'Ami le 22-2-20

Les chaînes sont brisées.

 

L'Ami le 22-2-20

Laisse la croyance que tu es enfermé dans la petitesse.

 

Sanat Kumara le 11-2-20

Passer de l’illusion du temps linéaire au temps simultané.

St Germain le 11-10-19

Similitude entre corps et structure de la création.

Célébration de Lumière le 1-6-19

L'Ami le 26-4-19

S'aimer les uns les autres comme je vous aime.

L'Ami le 26-4-19

Différence entre dévotion et soumission

L'Ami le 7-4-19

Cessez les voies de dysharmonie.

L'Ami le 6-4-19

Les ancêtres sont affectés par les choix de maintenant. 

L'Ami le 5-4-19

L'on ne peut espérer percevoir la terre d'harmonie si l'on ne la crée pas. 

St Germain le 5-4-19

Les deux terres s'écartent.

 

St Germain le 23-3-19

Un des chakras de la terre rayonne au cœur de Paris.

L'Ami le 27-1-19

Au dernier cycle de l'oscillation de la balance, profonde est cette oscillation.

 

Collectif des élémentaux le 26-1-19

Appel au peuple humain.

 

L'Ami le 25-1-19

Le boomerang maintenant est trop grand.

Christ'Al Chaya le 28-12-18

Le plus vital n'est pas de dénoncer..

St Germain le 16-12-18

La même voix de l'esclavage ?

 

Sanat Kumara le 17-11-18

Il est vital d'accroître le dynamisme.

 

Sanat Kumara le 16-11-18

Le grand saut.

Sanat Kumara le 16-11-18

Les 4 grandes illusions

Sanat Kumara le 16-11-18

Rencontrer sa structure corporelle dans sa perfection.

Babaji le 2-11-18

Aimer le collectif, c'est l'aider à se réveiller.

St Germain le 6-10-18

Une clef puissante de transmutation cellulaire..

 

St Germain le 5-10-18

Le regard fluidifie la matière.

 

L'Ami le 5-10-18

L'ouverture ramène à la neutralité..

 

Sanat Kumara le 18-8-18

La résidence des Maîtres.

 

St Germain le 17-8-18

Déposer l'addiction aux ressentis.

 

L'Ami le 17-8-18

Nous offrons bien plus qu'un ressenti joyeux.

 

St Germain le 13-8-18

Certains points se font temple et réceptacle.

 

St Germain le 13-8-18

L'attention est le don de l'amour.

L'Ami le 6-5-18

L'attachement aux émotions positives.

L'Ami le 15-4-18

Qu'est-ce que la négativité ? D'où vient-elle ?

 

L'Ami le 15-4-18

Comment peut-on envoyer de l'amour à ceux qui gouvernent...

 

L'Ami le 15-4-18

Retirer leur puissance aux guerriers de l'ombre n'est pas se battre contre eux.

 

L'Ami le 15-4-18

Qu'est-ce que la justice divine ?

 

L'Ami le 14-4-18

Marche à mes côtés et sois parfait.

L'Ami le 13-4-18

L'individualisation, feu de dévotion.

 

L'Ami le 24-2-18

Croire savoir est la plus grande des prisons.

 

Sanat Kumara le 23-2-18

La structure corporelle est reliée à tous les points de l'espace.

Messages antérieurs