Message de Frère Lantos (au nom des Gardiens de la Flamme) reçu par Agnès Bos-Masseron le 29-11-17

Inlassablement, semer les graines pour la société. 

Avec joie et enthousiasme, semer les graines. Semer les graines de lumière, de plénitude, d'harmonie, de cette vie lumineuse, dans sa propre existence en choisissant irréversiblement, irrémédiablement, dans tous les détails, d'honorer Je Suis l'éternelle lumière.

L'heure n'est plus aux compromis à aucun niveau.

Semer les graines pour la société. Et comprenez-le, semer ces graines-là fait partie de la sadhana individuelle. Œuvrer pour ramener, à travers son existence, l'évidence que l'être humain est éternelle lumière, être de perfection et d'immortalité.

Œuvrer concrètement. Ne plus garder cela comme un idéal lointain, mais concrètement établir cela en faisant le choix à chaque moment de n'honorer que cette évidence que Je Suis l'éternelle lumière, concrètement et incluant dans ce choix semer les graines pour la société, sachant que le fait d'exposer cette vision de l'humanité de perfection permet d'ancrer la vision dans son propre champ d'énergie, d'ancrer la vision dans le collectif de l'humanité, d'ancrer la vision dans la vibration, dans l'énergie de la société.

Inlassablement, avec joie infinie, semer les graines.

Et comprendre quel est le fruit de cette graine. Le fruit n'est peut-être pas le résultat immédiat. Le fruit est l'alignement de l'être qui apprend à réaliser son intention maintenant, l'alignement de l'être qui apprend la manifestation de l'intention. Le fruit est d'animer dans la conscience collective cette vision de l'humanité rayonnée par les Gardiens de la Flamme...

…Amener et imprimer cette vision dans le collectif de l'humanité.

Et simultanément apprendre avec l'infini de la joie à poser une action de façon que l'action se réalise maintenant. Et cette invitation n'est pas au niveau de l'action mais du positionnement. Contribuer à aligner tous les aspects de son quotidien sans en négliger aucun, à l'infini de la joie, à l'infinie simplicité de l'Être. Contribuer par cet alignement à ramener cette intention et cette attention au niveau de chacune de nos actions, à ce niveau qui ne connaît plus la distance ni le temps…

…Au-delà des aspirants, les dévots de la joie qui retrouvent le sens profond de l'immortalité physique comme sous-produit de l'harmonie totale et de l'alignement total de l'être à l'intention primordiale de la création…

…N'oubliez pas, à chacun d'intensifier l'attention depuis l'infini de la joie. Nous n'invitons pas à la tiédeur d'une petite action, nous invitons à la transmutation totale d'êtres qui savent que l'invitation maintenant est de retrouver cette évidence de la perfection de l'Être incarné simplement, joyeusement, heureusement, offrant tous les impossibles à l'infinie détermination de l'éternel autodépassement de l'être qui se sait le vivant. Et le vivant est le parfait.

Être flamme vivante. Actualiser cela par son attention et son intention dans chaque moment depuis l'infini de la joie. La joie est le moteur de la transmutation physique et sociale.

Message de St Germain (l'un des Gardiens de la Flamme) reçu par Agnès Bos-Masseron le 18-11-17

Unique la nature des dons de l'action du Fauteuil sur les physiologies, œuvre de transmutation, œuvre d'ouverture, œuvre d'harmonisation à un niveau très subtil, très fin et très puissant.

Comprenez-le, le cercle des Gardiens de la Flamme présent, activement présent, offrant le rayonnement, magnifiant l'intention de l'être assis sur le Fauteuil, harmonisant, œuvrant.

Dans la structure même du Fauteuil est imprimée l'intention des Gardiens de la Flamme, la vision d'une humanité élevée, harmonisée, dont le corps resplendit l'éternelle lumière, une humanité de simplicité, de simple grandeur, d'infinie créativité, une humanité qui enfin maîtrise la loi de la précipitation et dont la seule intention de précipitation est d'exprimer la pleine harmonie de l'Être que Je Suis dans chaque manifestation.

La vision est imprimée dans la structure même du Fauteuil, la vision d'un corps d'éternelle lumière, la vision de l'harmonie exprimée à travers la civilisation humaine, maintenant, éternellement. Tout est don mutuel, tout est respect, tout est l'infini de la joie.

La structure du Fauteuil rayonne cette vision et rayonne une énergie qui vient rencontrer l'intention de l'être faisant la session et qui vient restructurer les cellules.

Le Fauteuil est porte, cette porte dont le franchissement reste intériorité et ouverture, cette intériorité qui est le plein déploiement de l'évidence "Je Suis l'infini de la joie", cette ouverture plein déploiement de l'évidence "Je Suis Cela, éternelle lumière".

Nous le répétons, à travers le don du Fauteuil, le cercle des Gardiens de la Flamme, très directement œuvrant, présent. L'être faisant la session, pleinement présent, se met à l'écoute et de par son attention, sa vibration s'affine et vient rencontrer la vision des Gardiens de la Flamme, et cette vision s'imprime et transfigure la structure cellulaire.

Recevoir le don du Fauteuil dans l'au-delà du temps pour que résonne la fréquence de la société d'harmonie dans laquelle le soleil ancrait son énergie dans celle du Fauteuil.

Souvenez-vous, quelle que soit l'étape de réception des dons, être présent avec toujours plus d'intensité. Le souffle ouvre à la pleine présence. Le souffle d'ananda anime l'évidence de la flamme au cœur de chaque cellule, et la flamme danse, transfigure et transmue.

Dénouer ces mémoires crispées qui répandent la vibration mensongère des limites ou de petitesse pour que naturellement s'impose la voie de l'unité à travers le fonctionnement de la structure corporelle.

Regarder la magie, l'être pleinement centré sur son aspiration la plus profonde, pleinement centré sur l'acte du souffle, éternellement élevé vers une vision d'une autre grandeur de lui-même, l'attention centrée avec toujours plus d'intensité, tout offerte au souffle d'ananda et les cellules s'ouvrent. Cette ouverture des cellules amène à une autre dimension de l'ouverture d'expression unique de l'universel s'autodépassant éternellement.

Comprenez-le, chaque session avec le Fauteuil de Lumière élève la fréquence du collectif de l'humanité.

Ne pas oublier, l'on ne reçoit pas les dons du Fauteuil dans la passivité. L'attitude juste est celle d'ouverture, de présence active, pour rencontrer son propre autodépassement, l'accompagner, l'intensifier, le déployer.

Le Fauteuil est la précipitation du rayonnement des Gardiens de la Flamme, la précipitation de leur vision d'une civilisation de lumière où chaque être a transmué sa structure tridimensionnelle pour l'aligner au suprême service, rayonner "Je Suis Cela, seul est Cela", et être la pleine expression de la fraternité du vivant, pleinement déployé, simplement et merveilleusement ouvert, vibrant, puissant, tendre, offert à l'autodépassement éternel, adoration même de l'éternelle flamme, éternellement attisant l'éternelle flamme par le don du souffle…

Rencontrer les dons dans une attitude active, présente. Participer à l'intégration des dons par sa propre ouverture, tonique, dynamique, simple, ouvert, offert au plein rayonnement, allant rencontrer la vision des Gardiens de la Flamme par l'attention, portant cette vision dans la structure de la physiologie, portant cette vision à travers son incarnation.

Ici et maintenant dans ce que l'on pourrait nommer lieu de retraite lumineuse, éthérique, sur ce lieu incarné dans un plan physique, le Fauteuil éthérique et le Fauteuil physique fusionnent. Infini le don pour la terre. Puissant le don. Rencontrer la puissance depuis la tendresse de l'ouverture.

Nous vous saluons.

Site : http://www.fauteuildelumiereascensionnelle.com

Message de l'Ami (Jésus) reçu par Agnès Bos-Masseron le 29-9-17

L'élixir d'immortalité coule du cerveau.

 

Beaucoup parlent de cet élixir de vie éternelle. Ils disent que les dieux offrent cet élixir. Qui sont les dieux ? Les dieux sont une vibration de chaque être, une fréquence. Vous le savez, tout est dans tout. S'établir à la fréquence juste pour que, du cerveau, coule l’élixir.

Encore faut-il pour cela faire le choix inconditionnel de n’honorer que le beau et le bon. Et de ce flot de l’élixir qui du cerveau vient nourrir le corps, le corps se restaure.

Ceux qui cherchent des moyens de restauration de la structure physique y gagneraient à comprendre que l’attitude et l’attention sont la clef, qu’il est une substance que le cerveau peut générer et que certains nomment l’élixir de la vie éternelle et que cette substance concrètement depuis le cerveau vient emplir le corps tout entier et est générée par l’intensité d’harmonie, d’attention positive de bonheur et de joie.

Qui choisira de quitter ces habitudes d’être affecté par quelque petitesse ou quelque étroitesse, pour proclamer au sein du cœur de l’humanité que le seul choix conséquent est le choix de n’honorer que le bonheur, l’harmonie, la joie ?

Sortir des habitudes. Il est vrai, les habitudes sont nourries par les égrégores de petitesse et d’étroitesse. Pourtant chaque être a le choix. Et ce n’est qu’une question de choix. Personne n’est victime et personne n'est enfermé.

Oser offrir l’attention depuis l’écoute de l’harmonie s’appuyant sur le non mouvant au sein du mouvement, s’appuyant sur l’éternel et l’immortel.

Comprenez-le, même la structure cérébrale, selon l’attention, selon la fréquence ou la vibration à laquelle chaque être s’accorde, peut être soit embrumée, enfumée, engourdie ou vibrante de lumière et génératrice de l’élixir de vie éternelle.

Beaucoup croient qu’il faudrait des circonstances autres, mais il n’est pas d’ailleurs et pas d’après. Maintenant selon l’intensité de dévotion, l’intensité de l’attention et le choix conscient de chaque moment d’honorer soit la fermeture soit l’ouverture, l’être établit sa structure physique et sa structure cérébrale à quelques vibrations, à quelques fréquences. Et en conséquence de ces vibrations, de ces fréquences, l’être suffisamment offert à l’intensité de l’attention pourrait maintenant s’établir à la fréquence d’immortalité et voir sa structure se régénérer.

Si l’on veut parler même en terme de temps linéaire, très rapide pourrait être cette régénération, s’il est réel que l’être s’offre à l’intensité de l’intention, de l’attention et fait le choix inconditionnel et conséquent, conséquent, de l’harmonie. Conséquent, car il ne s’agit pas, vous l’avez sans doute compris, dans quelque moment méditatif, d’honorer l’amour et l’harmonie et de retourner pour quelque bagatelle ou quelque broutille aux habitudes de fermeture, d’inquiétude ou d’addiction à des apparences qui ne sont en fait que l’expression de l’attention et de l’intention.

Nous aimons vous accompagner vers une autre intensité. Quel est le choix de chacun et de chacune ?

Message de Babaji reçu par Agnès Bos-Masseron le 17-8-17

L'élixir d'immortalité est sécrété par le corps.

Tout offrir à ananda. Encore et toujours nous le répétons "tout offrir à ananda". Voyez la beauté, recevoir les dons avec émerveillement toujours renouvelé. Ne jamais rien placer dans un carcan routinier. Recevoir les dons avec un émerveillement toujours renouvelé…

Savez-vous que l'élixir d'immortalité est l'expression physique d'ananda. Les immortels l'appellent amrita ou soma. L'élixir d'immortalité sécrété spontanément par un corps saturé d'ananda. Et qu'est-ce qui sature le corps d'ananda ? L'attention…

Car vous le savez l'attention est le don de la vie, et naturellement, en sous-produit peut-être, le corps retrouve ce fonctionnement normal des fils d'immortalité et secrète l'élixir d'immortalité, l'amrita, le soma.

La sécrétion part du centre du cerveau. Plusieurs glandes, saturées d'ananda, génèrent le soma, l'amrita. L'amrita ruisselle par les canaux fins, subtils, ces canaux d'énergie libérés par la saturation du corps auquel on offre ananda par l'attention, et libérés par la dévotion offerte à ananda. Car la dévotion offerte à ananda dans chaque moment du quotidien simplifie, apaise la structure physique et même libère la circulation d'énergie dans les canaux subtils. Ne sous-estimez pas la puissance de l'attention.

Ainsi le corps s'ouvre à un autre fonctionnement et la physiologie s'ouvre à une autre dimension d'elle-même. Nous l'avons dit, et ce n'est pas métaphore, il en est dont le sang est or.

Les traditions éternelles ramènent les dons. Recevoir les dons avec émerveillement toujours renouvelé. Et même si le don est une technique de méditation pratiquée depuis des dizaines d'années, pratiquer la technique avec un émerveillement toujours renouvelé chaque jour, avec la pleine attention. Car la pleine attention ouvre à ce retour au fonctionnement naturel de la vie. La pleine attention permet de prendre la vie selon sa nature. Seul est ananda.

Les traditions éternelles offrent les dons. A chacun de recevoir le don avec l'attention totale, éternellement renouvelée, dans l'enthousiasme…

N'enfermez pas les techniques dans des carcans. La routine est un carcan qui n'appartient pas à l'éternel. L'éternel ne connaît que l'éternellement nouveau. C'est ainsi que vous ramenez l'éternelle jeunesse à vos structures physiques. N'enfermez pas les dons dans des carcans de routine…

Les traditions éternelles ne connaissent que l'attention pleine. Cela, c'est l'émerveillement. Entrez en relation avec chaque technique, avec chaque invitation, depuis l'émerveillement éternellement renouvelé. Cela, c'est être vivant. Cela, c'est être présent. Cela, c'est être le dévot de la vie, l'adepte, le disciple. A rafraîchir son attitude, l'on rafraîchit la relation avec les techniques, avec les invitations, avec les dons. Ainsi vit le cercle des enfants d'immortalité.

Nous vous saluons.

 

Message de Babaji reçu par Agnès Bos-Masseron le 4-8-17

Comment être en contact avec cette société qui oblige à dire non au linky, vaccins, OGM…?

 

Ne dis pas non. Dis oui. Bien sûr, tu ne vas pas dire oui aux OGM… Dis oui. Le fait d’incarner le oui organise ta vie pour que spontanément tu œuvres pour ramener l’harmonie. Cela est la plus belle action. L’action peut être depuis le oui.

La puissance est d’incarner le bonheur. La puissance est d’incarner le oui. La puissance est d’incarner l’harmonie. La puissance est d’appliquer dans chaque moment de ton quotidien, à des petits niveaux peut-être, ta dévotion à l’harmonie.

Cela est ta contribution dans cette société qui peut être vue comme étant chaotique ou qui peut être vue comme étant l’harmonie. Toi, tu choisis l'harmonie et tu choisis de t’impliquer et d’offrir toute ta générosité.

Dire non, même si en apparence le non est justifié par l’amour de l’harmonie, affaiblit. Ne dis pas non. Dis oui.

Cela veut dire entraînez-vous à ne mettre votre attention que sur cette vision de la société que vous savez belle, pure et harmonieuse. Ce n’est pas votre fait de dire non. Dire non appartient peut-être à ceux qui se croient encore enfermés dans les voies du duel et qui croient devoir lutter, même si leur lutte est justifiée, belle et généreuse par leur amour pour l’harmonie.

Ceux et celles qui se savent les dévots de la vie choisissent de sortir des voies duelles du non pour incarner le oui à travers chaque choix. Ainsi, tu guides la société vers l’harmonie.

Comprends-tu cela ? Comprends-tu la puissance du bonheur et la puissance du fait de tout offrir inconditionnellement au bonheur, à l’harmonie et de faire le choix juste dans chaque parole, dans chaque pensée, dans chaque action, dans chaque intention, le choix d’honorer la vie, le choix d’honorer la terre, le choix d’honorer l’harmonie avec toujours plus d’intensité et de passion ?

Ainsi tu crées un momentum, et ce momentum entraîne la société hors de l’apparent chaos de la disharmonie. Cela est infiniment plus puissant.

Tu es ainsi moteur de l’harmonie. Tu sors des voies de la discrimination du duel pour rentrer dans la clarté de l’unité. Tu fais le choix d’honorer la vie, de la guérir, de l’aimer, de la choyer. A travers chaque pensée, à travers chaque action, à travers chaque émotion, à travers chaque sentiment, tu chantes le sentiment du un dans les cellules de ton cœur et de ton corps. Et tu rayonnes, et tu rayonnes, et tu rayonnes ta passion d’être et ta passion de cette terre que tu aimes et dont tu portes la vision d’une terre d’harmonie.

Cela est ton action si tu choisis de sortir des habitudes du duel et de sortir de la croyance qu’il faut lutter et s’opposer contre ce qui semble un danger. Cela en soi affaiblit.

La vraie puissance est d’être moteur du bonheur et d’être moteur d’harmonie. Cela, comprends-le, est intransigeant car tu le vois, il est vrai, il y a ceux en apparence qui promeuvent les vaccins, les OGM  et l’atomique et puis il y a les autres qui disent s’opposer aux vaccins, aux OGM, à l’atomique, mais qui se permettent d’empoisonner la terre d’émotions négatives.

Alors qui sème le poison ? Et pourquoi ? Pourquoi certains diraient que d’autres sont pires ? Qui fait le choix de centrer toute son énergie et de ne l’offrir qu’au bonheur, qu’au positif et qu’à l’amour ? Qui fait le choix de la dévotion de n’offrir à la terre que des pensées, des sentiments, des paroles de bonheur, avec une telle intensité que les larmes perlent et que les anges viennent s'en nourrir ?

Perdre son énergie à lutter entretient les voies de la lutte. Cela entretient les voies de disharmonie. Sortir des voies du duel et retrouver la dévotion d’être le vivant et d’être la pure harmonie. Retrouver ainsi la voie de l’incarnation. En cela, nous vous accompagnons.     

…Ne dis pas non. Dis oui à l’amour. Ton attitude là sera différente. Peut-être que dans la parole, tu diras que tu choisis de ne pas avoir de linky, mais dans ton attitude et dans ton ressentiment, tu sauras que tu es le bonheur de choisir l’harmonie.

Et fais attention, et faites attention, et imprimez dans le collectif de l’humanité l’attention à ne servir que le bonheur.

Beaucoup croient avoir compris. Ils sont peut-être moins de cent, ceux qui sur la terre l'incarnent. L’on apprend encore et toujours à s’ouvrir avec toujours plus de dévotion, d’ouverture et de joie pour retrouver les lois de l’harmonie et les voies de l’âme.

Lorsque tu choisiras d’honorer l’harmonie dans tes circuits électriques, fais-le depuis la joie du oui à l’harmonie, même si cela implique exprimer que tu préfères garder un compteur qui répond à ta conception de l’harmonie. Même là, réapprendre la formulation qui n’honore que le oui dans chaque mot, dans chaque intention, dans chaque impulsion. Comprends-le, ainsi tu retrouves l’énergie active et créatrice d’être bonheur.

Quelles que soient les apparences et quelles que soient les circonstances, le choix du dévot de la vie est d’être le oui vivant à travers chaque formulation, à travers l’évidence du ressenti tout offert au bonheur.

Message de Babaji reçu par Agnès Bos-Masseron le 1-8-17

Il n'est aucun poids sauf celui que l'on crée.

 

Au cœur du dynamisme, écouter le silence. Au cœur du silence, honorer la vie. Toujours, à chaque moment, vous l'entendez. A chaque moment, intensifiez la présence.

On pourrait dire que la plupart de l'humanité est dans l'absence, masquant l'absence par de faux divertissements, de faux besoins, des croyances, des histoires. Oser se dénuder et se retrouver dans sa pure vérité, la pleine présence, simple, pleine présence. Alors tout est ouvert…

Souvenez-vous, dans chaque moment, car il n'est aucun moment qui ne soit vide ou anodin. Chaque moment est le plus précieux car chaque moment vous ouvre à la pleine conscience du tout, la simple réalité de ce que Je Suis. Au-delà des histoires, au-delà des illusions, au-delà des croyances, la simple réalité de ce que Je Suis.

Avoir l'audace de se dénuder des illusions, des faux semblants, des jugements, des croyances, et particulièrement des croyances dans les poids. Il n'est aucun poids sauf celui que l'on crée par la machine mentale, qui vient nourrir la machine émotionnelle, qui vient nourrir la machine égotique et qui crée une réalité qui n'est qu'illusoire.

Avoir l'audace de rester simple, ouvert, émerveillé, alors ouvert et offert pour rencontrer cette fraternité qui est la fraternité du vivant, au-delà des traditions et des compartimentations, la fraternité du vivant…

Souvenez-vous, nul n'arrive jamais. On peut tendre vers la pleine présence, la pleine présence est l'infini. L'infini est inatteignable. L'on est l'infini, et en même temps l'on sait que l'infini est inatteignable. Ainsi être le flot de l'Être qui se reconnaît et s'offre le don de sa nature, l'amour pur.

 
 
 
 
 
Adresse

Anandamath

Hameau des Peyres

05300 EOURRES

04 92 20 23 35

Nombre de visites
Nous trouver