Message de Sanat Kumara reçu par Agnès Bos-Masseron le 18-3-14

L'énergie est élevée. Il est cependant des étapes que chacun doit choisir de franchir ou d'ignorer.

 

Aimer le silence avec une intensité toujours plus pleine, plus offerte. C'est de là que provient la régénération de la structure corporelle.

Certains être naïfs croient que, de l'extérieur, dans cette transition, l'énergie est élevée et que par magie les corps seront transformés. Il est vrai, l'énergie est élevée, l'amour reste la seule magie.

Chacun garde le choix. Rien n'est extérieur. Le don suprême du retour à cette évidence d'être lumière jusque dans sa structure corporelle, ne peut que venir de l'intérieur.

Il est vrai, l'énergie est élevée. Il est vrai aussi que certaines étapes doivent être franchies seul, merveilleusement seul.

L'attention tout offerte à cette intensité de l'amour, le corps est infusé de la lumière qu'est cet amour. Cette infusion du corps de lumière réveille des modes de fonctionnement endormis, oubliés, qui semblent sommeiller dans la ligne du temps mais qui, dans l'éternité, apparaissent au premier plan. Ainsi est restructurée la structure cérébrale. Ainsi est vivifié le lien entre le corps individuel et le cosmos pour que chaque cellule se souvienne qu'elle est la totalité du cosmos, et que le corps ouvert se souvienne qu'il est le feu de l'amour. Une telle intensité de lumière régénère tous les niveaux de la structure physiologique.

Il est vrai, l'énergie est élevée. Il est cependant des étapes que chacun doit choisir de franchir, ou d'ignorer en apparence.

Car souvenez-vous, ce ne sont que des apparences. Chaque être dans sa nature, est cosmique. Ce ne sont que des apparences. Et simultanément, infiniment précieux pour la totalité de la création est l'éveil de chaque être, de chaque fibre de vie qui choisit en conscience de réveiller la mémoire de sa propre perfection.

Voyez la puissance de cette chaîne d'êtres qui simultanément choisissent d'accroître l'intensité. Il suffirait de peu, de très peu, qui acceptent d'honorer l'intense dans sa réalité, pour que le collectif de l'humanité soit transposé sur une autre fréquence.

Bien sûr, là aussi, les libres choix opèrent et nul ne peut faire certains pas à la place de chaque être. Pourtant, simultanément, la fréquence est élevée, le choix ainsi s'en trouve facilité. L'intensité de la joie, l'intensité d'énergie, un autre fonctionnement.

Il suffirait de peu, de très peu, qui acceptent de choisir l'intense, non le plus intense au milieu d'encore beaucoup de dispersion, mais l'intense. L'attitude juste offerte à l'intensité d'attention.

L'humanité ne connaît pas encore ce que nous signifions par l'intense. L'humanité connaît soit l'un peu plus intense, et peut-être le beaucoup plus intense. Même le beaucoup plus intense est encore juxtaposé à beaucoup de dispersion. Sortir irrémédiablement de la dispersion mentale, sans prendre comme excuse ou alibi le collectif ou quelque circonstance. Choisissant de rassembler l'énergie, faire de cela le point de focalisation. Rassembler l'énergie, rassembler l'énergie, rassembler l'énergie.

Et en sous-produit apparaît un autre mode de fonctionnement, une autre ouverture, une autre clarté, une autre intensité de vitalité, un autre diapason de guérison. La fréquence du un. La fréquence de la toute-puissance implique s'incliner, se taire et vénérer. La structure physiologique alors unifiée avec la totalité du cosmos, l'on pourrait dire en phase, c'est cela l'harmonie.

L'ego veut se saisir même du lumineux et se l'approprier, se flattant d'être plus lumineux ; le cœur sait l'infini du service. Être lumière est la réalité physiologique en sous-produit de ce service.

Nous vous avons donné les clefs.  L'amour reste la clef maîtresse. Offrir la totalité de l'attention à rassembler l'énergie encore et toujours passionnément, non comme une ascèse ou un effort aride ou abstrait, mais comme la réalité concrète du don de l'amour.

Appliquer est offrir toute son attention à cette énergie qui se rassemble, se concentre tel le cœur d'une étoile qui resplendit. Avez-vous contemplé l'intensité d'attention vibrant dans cette énergie resplendissante au cœur des étoiles, le regard tout tourné vers être ce cœur de lumière, cœur d'infini, être rayonnement ?

Cela implique lâcher prise irrémédiablement de ces petits modes de fonctionnement régis par l'habituel ou le collectif, pour réapprendre l'éternellement nouveau d'être le servant de la vie, maintenant, pleinement rassemblé. Il n'est que maintenant, pleinement rassemblé.

Si l'humanité pouvait savoir le feu de joie d'être réellement, totalement, le servant de la vie ! Si l'humanité pouvait savoir la joie suprême et transcendantale d'être servant du vivant ! C'est cela être cosmique.

L'humanité transpose, croyant en des hiérarchies éphémères et irréelles, oubliant que le seul critère est l'intensité de l'amour. C'est cela être lumière. Maintenant rassembler l'énergie, rassembler l'attention avec pour seule référence l'infini, l'absolu.

Non un peu plus intense, et je me vante et je me flatte, je suis devenu bien supérieur au commun des mortels, n'est-ce pas ? Un peu plus, me battant courageusement pour me dégager de cette masse collective qui semble coller. Cela est rêve, chimère, illusion. Rien ne m'empêche maintenant de rassembler l'énergie par amour pour l'amour, par amour pour la vie.

Cela suffit, n'est-ce pas ? Maintenant, rassembler l'énergie. Maintenant, intensifier l'attention, avec pour seule référence l'infini et l'absolu. Et du cœur des cellules, s'élève le chant de louange, du cœur des cellules le chant de la vie. Et l'être se sait la vie et le servant de la vie. Et explose la réalité d'ananda.

Le corps alors transfiguré, en sous-produit, non par l'application stérile de quelque pratique qui serait tombée de quelque paradis, mais par le don conscient de soi-même à soi-même, par amour pour l'amour.

Hors des transpositions du registre mental, le simple service d'être le vivant, et en sous-produit, le corps éternelle lumière, éternelle jeunesse. Et en sous-produit, un autre mode de fonctionnement. Accompagner cet autre mode de fonctionnement par l'écoute du juste et son application dans tous les aspects du quotidien. L'intensité juste du mouvement, du non-mouvement, la vibration juste de l'amour au cœur de ce qui nourrit, de ce qui abreuve. Tout est offert à l'infini de l'amour.

La tête essaie de comprendre ce qui est au-delà de sa sphère de compréhension, le cœur sait l'éternel hommage. Être humain est être divin, par service.

Nous vous saluons.

 

 

Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron le 16-3-14

Ceux qui basent la relation avec le monde matériel sur les anciennes lois perdront les moyens matériels.

 

Pour chacun dans cette période de transition, il est fondamental de garder l'équilibre juste. Il est vrai, le temps s'accélère. Tous semblent pressés par l'action. Pourtant l'heure appelle à un autre rythme. Nous le disons souvent, que favorisez-vous ?

Pendant longtemps, il y a eu dualité entre lumière et économie. Par le don de votre temps, de votre attention, que favorisez-vous ? Savoir rester rivé sur ce qu'est la source de toute économie, la source du temps même. Savoir rester rivé sur être lumière.

Voyez, dans l'humanité, trois tendances. L'une se précipite dans un chaos. L'autre tend vers la lumière, influencée encore par ce rythme trop rapide. La troisième se pose, place son attention de façon juste sur le lumineux, le calme, le silencieux, retrouvant l'art de l'action.

Il est primordial pour chacun d'entre vous, de garder un rythme équilibré. Il serait dommage d'entrer dans une spirale d'action trop intense. Il serait dommage de sortir du juste milieu.

…Il n'est jamais opportun de mettre l'attention sur les finances uniquement et d'essayer de regarder avec sa tête ce qui paiera le plus. Il n'est opportun que de se souvenir que le cœur est le roi et le maître des finances, et que la lumière est la source éternelle de tout, la corne d'abondance.

La question donc ne peut pas se poser si un placement peut être un bon moyen d'investissement ou peut procurer un bon retour financier. La question est "Que veut votre cœur ? Quelle est la motivation profonde ? Quel est votre choix ?"

Même au niveau des finances, quel est votre choix ? Choisissez-vous de suivre les anciens principes où l'on raisonne avec la tête pour savoir ce qui est le plus profitable, en courant après le temps qui de toute façon court plus vite que vous ? Ou choisissez-vous d'écouter la voix du cœur et de baser certains de vos investissements sur cette voix, ayant confiance sans avoir besoin de savoir au préalable quel sera le retour ? Comprendre la beauté de l'opportunité est important.

Il est juste de considérer comment faire fructifier une possession financière. Il est opportun de se rappeler quelle est la base de la fructification des possessions financières. N'oubliez pas l'ancien monde s'écroule. Si vous continuez à baser vos modes de fonctionnement sur l'ancien monde, vos finances s'écrouleront avec l'ancien monde. C'est cela qui est réel, c'est cela qui est d'importance. Si vous choisissez d'embrasser les nouveaux modes de fonctionnement, vos finances fleuriront avec le nouveau monde. Et le nouveau monde est monde d'abondance, de plénitude, de partage, d'ouverture.

Nous vous le rappelons, il est d'importance maintenant de garder un rythme qui vous permette d'être dans le juste milieu. Réfléchissez, qu'amène la suractivité ? Bien sûr, il est bon et juste d'avoir une ligne d'activité qui correspond à ses talents, à ses dons, et de la suivre, de s'y épanouir. Mais réfléchissez, qu'amène la suractivité ? Particulièrement maintenant.

Nous vous le rappelons, l'ancien monde s'écroule. On ne le voit peut-être pas s'écrouler. Il s'écroulera peut-être de façon souterraine sans que l'on remarque même de gros événements.

Mais souvenez-vous, ceux qui basent la relation avec le monde matériel sur les anciennes lois perdront les moyens matériels, car maintenant ce qui est le sans-retour, c'est l'ouverture. Les autres lois, les autres regards, les autres modes, une autre attention, un autre rythme.

Personne ne peut savoir où il se situe si ce n'est par son positionnement maintenant, si ce n'est par son choix maintenant. Il n'est que maintenant. Plus tard n'est pas. Qu'apportera le futur ? Ce n'est pas une spéculation financière qui l'amènera, mais votre attitude maintenant.

Ecouter son cœur implique se donner le temps de rester à l'écoute de son positionnement, comme l'aiguilleur d'un train, l'attention toute centrée sur le positionnement maintenant, l'attention toute centrée sur lâcher prise de ces vieux principes qui semblent encore prévalants mais qui pourtant s'effondrent, que ce soit de façon souterraine ou de façon évidente.

Il est primordial de garder l'attention rivée sur la lumière. A quoi sert le trop plein d'activité ? Le succès n'est pas obtenu par une course, le succès est obtenu par l'assise juste, que ce soit le succès professionnel, le succès dans quelque domaine de la vie que ce soit.

Et n'oubliez pas, maintenant le pendule tourne. D'autres lois sont animées, d'autres lois sont mises en mouvement. Ceux qui savent écouter, s'unir à ces lois et s'y plier, prospèreront. Ceux qui entendent d'une oreille distraite mais n'appliquent pas et restent rivés sur l'ancien mode de fonctionnement parce que telle est l'habitude du collectif peut-être, ne pourront prospérer.

…Car faites attention, le monde des affaires peut vous emporter. Il y aura de moins en moins de temps et d'autres priorités sembleront apparaître, la survie peut-être. Est-ce cela que vous voulez ? Ou voulez-vous peut-être avoir un juste équilibre pour pouvoir garder l'attention fixement tournée vers la lumière, le silence, le repos et l'activité.

L'attention aussi est sur le regard que vous portez sur le monde matériel. Il n'est pas d'invitation à quitter le monde matériel ou à quitter l'activité professionnelle, l'attention est sur comment vous placez votre attention par rapport au monde professionnel, au monde matériel. Gardez-vous les anciennes lois ou embrassez-vous les nouvelles ?

Embrasser les nouvelles lois est intransigeant pour chaque être humain car cela demande un renouveau constant. L'on ne sait jamais, car le nouveau est l'inconnu. Ce qui est clair et sûr, c'est que le nouveau ne répond pas aux anciennes lois. Le nouveau ne répond pas aux spéculations de la tête. Le nouveau ne répond pas à des spéculations que l'on baserait pour le futur. Le nouveau sait qu'il n'est que maintenant.

Bien sûr, il est important de planifier et de jouer l'illusion du futur. Planifier avec légèreté et regarder quelle est la base de cette planification. Est-ce le cœur ? Est-ce l'ouverture ? Est-ce la tête ? Planifier sur la base de ce qu'est l'intérêt réel. L'intérêt réel est-il un gain matériel ? Ou le gain matériel est-il un sous-produit de l'intérêt réel, l'ouverture, le cœur, la plénitude ?

Gardez le juste milieu et voyez ce qui pourrait être un piège. La sincérité, l'innocence ouvre au succès. Le succès sera-t-il vécu sur la base du juste milieu ? Ou le succès vous entraînera-t-il dans une course folle où vous perdrez le juste milieu ? Là est le point d'attention. Cela est vrai pour chacun d'entre vous.

Nous vous remercions et nous vous saluons.

 

 

Message de l’Ami reçu par Agnès Bos-Masseron le 20-2-14

 

S’ouvrir à la mesure de l’ouverture. Combien choisiront cela ? S’ouvrir à la mesure de l’ouverture.

Cela implique être prêt à lâcher prise de bien des modes de fonctionnement. Un lâcher-prise total, une ouverture totale. Prêt à embrasser la nouvelle terre de l’énergie de cet Amour qui ne juge ni ne connaît, mais qui se sait Etre le Feu de l’Amour. L’appel est magnifique et exigeant.

En cette heure d’ouverture, s’ouvrir à la mesure de l’ouverture. Car ainsi l’ouverture peut être actualisée dans le collectif de l’humanité. Cela implique beaucoup.

Choisir la tendresse et la Joie inconditionnellement. Cela est inhérent à cette ouverture. Choisir une autre intégrité dans son attitude envers la terre, la nature, l’humanité, la création.

Choisir d’honorer et de servir le silence.

Choisir de cultiver la vitalité dans son corps, dans son esprit, dans tous les aspects de son fonctionnement. Laissant les rivages du gris fatigué, choisir la vitalité incarnée et actualisée par un autre monde de fonctionnement, un autre mode de nourriture, un autre contact avec la terre. Accroître l’intimité de ce contact.

L’heure est venue d’actualiser, et d’intégrer.

Joie. Joie sans mesure. Générer la joie sans mesure, en cadeau à l’ouverture.

 

 

Message de Sanat Kumara reçu par Agnès Bos-Masseron le 2-2-14

L'heure n'est pas à se soucier d'événements qui viendront ou ne viendront pas.

 

A cette heure où l'humanité parle beaucoup de transition, faites de cela le pôle de votre attention. L'heure n'est pas à se soucier d'événements qui viendront ou ne viendront pas. L'heure est à réaliser concrètement cet autre mode de fonctionnement qui ouvre toutes les portes et qui permet d'affirmer et d'appliquer cette réalité que seul est le silence lumière, que la réalité de l'individualisation est silence lumière, plénitude de l'amour.

Voyez, comprenez-le, il est futile de se soucier d'événements qui ne s'inscrivent que dans le cadre tridimensionnel alors que l'invitation est de transcender ce plan tridimensionnel pour le ramener à l'évidence de l'unité de tous les plans. L'absolu silence précipite en création de perfection pour s'apprécier, s'appréhender, s'autodépasser. Ceux qui parlent d'événements parlent en langage tridimensionnel. La seule préparation, si préparation il y a, est cette ouverture totale à cet au-delà de toutes les dimensions. Appliquez-vous à cela avec enthousiasme et passion.

Le corps alors retrouve l'infinie vitalité, la jeunesse de l'éternité, la perfection du silence. Les émotions alors, purs sentiments transparents. Le tout est honoré à travers chaque parcelle, et chaque parcelle est respectée dans sa nature du tout, initiant alors un comportement basé sur l'harmonie. Non le manque de dysharmonie mais cette harmonie qui est le chant parfait de la vie offert à la vie, d'équilibre, de respect, d'enrichissement, ce point d'équilibre, du milieu, du silence, d'où tout naît, vers lequel tout retourne.

Il est vrai, l'on pourrait parler de préparation. Elle ne se fait pas en s'informant d'événements ou de provisions éventuelles, ou de quoi que ce soit sur le plan tridimensionnel. Elle se fait en tournant son attention délibérément vers cet au-delà de toutes les dimensions.

S'il est vrai qu'il est une invitation à la préparation, c'est de tout offrir à cet infini de l'amour, par amour pour l'amour. Et s'il est encore un autre sujet de préparation, intensifiez l'attention, et pour cela, cessez de disperser votre attention sur des informations qui ne sont que des bribes tridimensionnelles. Rassemblez l'attention, apprenez l'intensité juste dans la joie avec ce même enthousiasme que vous offrez à la beauté de cette transition qui ramène la terre et l'humanité à leur visage d'harmonie, qui ramène l'expression de la vie à la pure beauté de la nature de la vie.

 

 

Message de l’Ami reçu par Agnès Bos-Masseron le 26-1-14

Accompagner l’ouverture implique la créer.

 

Accompagner la transformation profonde, de l’infini de la présence et de l’Amour. Accompagner l’ouverture implique la créer.

L’heure n’est plus, nous le répétons, à la passivité. L’humanité se lève et s’élève vers cette autre fréquence de sa propre nature. L’heure est à l’ouverture, au choix conscient. A travers chaque acte. Ne plus accepter ce que le cœur ne saurait accepter. Ne faire à travers chaque pensée, chaque acte, chaque décision, que les choix les plus nobles. Et le choix le plus noble est celui de cette attitude qui ouvre au rayonnement simple de Lumière, de clarté sereine, de joie vitale.

Cette attitude commence au plus profond, par le choix d’un autre rythme, d’autres priorités, d’une attention tout offerte à la beauté du Silence et à son expression dans la création.

L’attitude juste implique la détermination d’être, à travers son incarnation, le reflet de sa propre beauté. Car l’Être, éternel, souverain, feu d’Amour, est éternelle beauté, et la beauté de chaque être est d’exprimer cette beauté de façon unique. Offrir son unicité au service du beau, du clair, du simple et bon.

Cette attitude crée l’ouverture. Dans cette période, chaque pensée, chaque acte, chaque émotion compte… Chaque pensée, acte, émotion, compte toujours, de toute façon, indépendamment des époques. Dans cette période d’ouverture, l’attention reste primordiale.

Nous aimons vous accompagner. Restez centrés, concis, ouverts à la partie la plus noble de vous. Faites de cela le choix de chaque jour, de chaque soir, de chaque moment. Se détacher des habitudes qui ne servent plus. Et nombreuses sont ces habitudes. 

 

 

Marie le 12-1-14

 

S'unir à l'énergie de la Mère pour élever la terre, guérir la terre, pour aimer la terre, ainsi que chaque être pleinement conscient de sa nature d'être lumière bénit, guérit, aime éternellement la création. C'est cela l'incarnation, n'est-ce pas ? Bénir, guérir, aimer éternellement la création, et à travers cela, aimer, éternellement l'Être vénérable à la source de la création. L'humanité semble être au départ d'une année nouvelle. Ne pas vivre les ans qui passent dans un contexte de continuité mais d'éternité. Et puisque le début d'une année nouvelle est souvent un moment d'introspection, de résolutions, offrir l'intention ferme et résolue de créer dans chaque moment d'éternité une création à l'image de la perfection de l'Être, une création de tendresse, de beauté, de joie, de fraternité. La Mère offre le nectar à la terre. Le nectar est la précipitation de l'amour. S'unir à ce don à travers le souffle. En inspirant, j'inspire l'amour. Un temps de pause. En expirant, Je Suis l'amour et je l'offre à la terre, à la création au cœur de chacune de mes cellules. Le souffle est ample et subtil, profond, puissant, et il touche le silence. En inspirant, j'inspire la tendresse. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la tendresse et je l'offre à la terre, à la création au cœur de chaque cellule. Unis dans l'au-delà des dimensions, formulant pour ce qui semble être une année qui commence, l'intention la plus profonde de paix, d'inspiration, d'élévation, de joie, d'autodépassement pour l'humanité, d'harmonie, de partage fraternel, de don de tendresse, d'humour, d'amour, nous allons donner puissance à cette intention par le souffle. En inspirant, j'inspire l'amour. Un temps de pause. En expirant, Je Suis l'amour et je l'offre à cette intention. Un temps de pause. En inspirant, j'inspire la joie. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la joie et je l'offre à cette intention. Un temps de pause.En inspirant, j'inspire la tendresse. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la tendresse et je l'offre à cette intention. Un temps de pause.En inspirant, j'inspire l'amour. Un temps de pause. En expirant, Je Suis l'amour et je l'offre à la terre et à la création au cœur de chaque cellule. Un temps de pause.En inspirant, j'inspire la tendresse. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la tendresse et je l'offre à la terre et à la création au cœur de chaque cellule. Un temps de pause.En inspirant, j'inspire la joie. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la joie et je l'offre à la terre et à la création au cœur de chaque cellule. Un temps de pause.Et tout en continuant à placer la terre et la création au cœur de chaque cellule, vous la visualisez aussi dans une sphère de lumière entre le cœur et le centre du front. Dans cette sphère de lumière, vous insufflez et intensifiez l'amour. En inspirant, j'inspire l'amour. Un temps de pause. En expirant, Je Suis l'amour et je l'offre à la terre et à la création. Un temps de pause.En inspirant, j'inspire la tendresse. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la tendresse et je l'offre à la terre et à la création. Un temps de pause.En inspirant, j'inspire la joie. Un temps de pause. En expirant, Je Suis la joie et je l'offre à la terre et à la création. Un temps de pause.Ainsi souvent vous unirez-vous pour ce don d'amour, de joie, de tendresse, à la terre, à la création. Ainsi souvent vous unirez-vous pour créer cette terre, cette création de joie, d'amour, de tendresse, de partage fraternel, de richesse, d'autodépassement, d'élévation, d'inspiration.Nous vous invitons à offrir ce don par cette méditation qui vous est donnée, quotidiennement peut-être, chacun dans le cœur du cœur, au cœur de sa demeure, vous unissant à l'énergie de cette salle d'adoration offerte à la terre dans la vallée de l'amour, la vallée de l'ascension, vous unissant à tous ces centres d'où rayonnent les Fauteuils, vous unissant à tous les points forts de rayonnement à la surface de la terre, dans la terre intérieure, dans les étoiles, animant ainsi cette géométrie sacrée, cette corrélation infinie entre tous ces points forts d'amour, de lumière, géométrie tissée par les fibres d'amour. Ainsi souvent, vous lui donnerez vie en offrant l'amour, la tendresse, la joie, à cette intention formulée dans ce qui semble être le début de cette année nouvelle que vous placerez dans le contexte de l'éternité. Vous vous unissez ainsi à une pratique universelle. Au-delà des dimensions, créer la terre, la création à l'image de la perfection de l'amour. Vous offrirez ce don dans le cœur du cœur, au cœur de vos demeures tous les jours peut-être. Et vous vous unirez souvent ainsi, par ce qui semble être les fils de vos téléphones qui sont eux aussi les fibres de l'amour. Unir vos énergies les amplifie. Faire de cette salle d'adoration un vortex infini de rayonnement. Faire du cœur de vos cœurs un vortex infini de vos rayonnements. Ainsi vous vous unissez au don de la fraternité. Et vous le savez, recevoir les dons est offrir le don, offrir le don est recevoir le don. Vous ferez connaître cette méditation. L'humanité unie dans ce partage de fraternité, unie dans la simplicité d'être la joie du don. Nous vous saluons.

 

 

 

 

 
 
 
 
 
Adresse

Anandamath

Hameau des Peyres

05300 EOURRES

04 92 20 23 35

Nombre de visites
Nous trouver